Le blog d'ARC

Surfer sur la vague de la digitalisation

Pour animer vos stages présentiels, nous avons créé deux applications digitales.

Une application game : la « Roue de la formation »digitalisation
Elle permet de créer des séquences ludiques sous la forme de challenges. Il s’agit d’un jeu virtuel qui permet
d’avoir un très fort niveau d’acquisition de messages clés dans un temps très court.

Une application quiz
Elle permet d’interagir avec vos apprenants via leur Smartphone, et propose des sondages, des quiz ludiques et des évaluations, ainsi que la possibilité d’en obtenir instantanément les résultats.

À partir de votre compte en ligne, vous pourrez éditer autant de Roue de la formation ou de quiz que vous le souhaitez.
Pour tout renseignement, contactez : philippe.contesse@alainrenault.com ou le 03 26 07 74 74.

Veiller sur les tendances en formation

Entretien avec Alexis PIFFETEAU Responsable Multimédia

Alexis, nous entendons beaucoup parler du social learning. Peux-tu nous en parler ?
Le social learning se fonde sur les principes du web 2.0 : j’apprends, je diffuse, je partage et je contribue. Le social learning complète idéalement l’offre existante de formations classiques (en présentiel ou en e-learning). Il donne aux apprenants la possibilité de prolonger l’acte de formation, de partager leurs expériences, de poser une multitude de questions et de trouver des réponses apportées par les autres membres en juste-à-temps.

La formation présentielle s’oriente de plus en plus vers le multisupport. Que peux-tu nous en dire ?
Le boom technologique des Smartphones et tablettes, associé à leur diffusion exponentielle, ouvre de nombreuses possibilités en introduisant de nouveaux usages dans l’apprentissage. Si, techniquement, de multiples logiciels auteurs offrent des solutions pour diffuser ces contenus, les vrais enjeux se trouvent dans l’émergence d’expérimentations pédagogiques. On imagine bien, par exemple, que des vidéos pédagogiques, très scénarisées, sous forme d’animatiques et/ou de rich media, permettent de condenser des connaissances diffusables dans de multiples situations : en salle, sur son ordinateur, sur sa tablette ou sur son Smartphone.

Que dire alors du digital learning, l’entrée du numérique en présentiel ?
Le digital learning consiste à intégrer des techniques issues du e-learning lors de sessions en présentiel. Il s’agit d’impliquer et de motiver les apprenants grâce à de nombreuses activités participatives et immersives (blogs, messages push, SMS ou faux profils Facebook) animées directement ou générées par le formateur. L’apprenant devient alors acteur de sa propre formation.

Veiller sur les tendances en formation

Le social learning : la logique collaborative

Veiller-sur-les-tendancesInitié à l’origine dans les communautés étudiantes, le social learning se base sur les principes du web 2.0 : j’apprends, je diffuse, je partage et je contribue.
Le social learning complète idéalement l’offre existante de formations classiques (en présentiel ou en e-learning). Il donne aux apprenants la possibilité de prolonger l’acte de formation, de partager leurs expériences, de poser une multitude de questions et de trouver des réponses apportées par les autres membres en juste à temps. À partir des retours d’expérience se construit un nouveau niveau de connaissances, immédiatement partagé. Le participatif poussé au bout de sa logique devient alors collaboratif.
Sa mise en place dans l’entreprise n’est pas une utopie : des outils assez accessibles sont disponibles pour l’organiser. La principale difficulté réside plutôt dans l’animation du dispositif, pour encourager le partage des connaissances et en faciliter l’accès.

 

La formation multisupport : la médiatisation

Le boom technologique des smartphones et tablettes, associé à leur diffusion exponentielle, ouvre de nombreuses possibilités en introduisant de nouveaux usages dans l’apprentissage. Si, techniquement, de multiples logiciels auteurs offrent des solutions pour diffuser ces contenus, les vrais enjeux se trouvent dans l’émergence d’expérimentations pédagogiques. On imagine bien, par exemple, que des vidéos pédagogiques, très scénarisées, sous forme d’animatiques et/ou de rich media, permettent de condenser des connaissances diffusables dans de multiples situations : en salle, sur son ordinateur, sur sa tablette ou sur son smartphone.

 

Le digital learning : l’entrée du numérique en présentiel

Le digital learning consiste à intégrer des techniques issues du e-learning lors de sessions en présentiel. Il s’agit d’impliquer et de motiver les apprenants grâce à de nombreuses activités participatives et immersives (blogs, messages push, SMS ou faux profils Facebook) animées directement ou générées par le formateur. L’apprenant devient alors acteur de sa propre formation.