Le blog d'ARC

Comment informer les équipes sur l’offre formation existante ?

Il convient, dans un premier temps, de relayer régulièrement un discours corporate au sein de l’entreprise. La vision et la stratégie formation de l’entreprise ont un impact fort sur la vision des collaborateurs vis-à-vis de la formation.

Outre la qualité du discours à tenir, il nous semble important de le répéter, via différents moyens et différents acteurs, véritables ambassadeurs de la formation.

Parler formation uniquement lors de l’entretien professionnel, lors des revues des talents ou tout autre temps ponctuel dans l’entreprise ne suffit pas à promouvoir une entreprise apprenante qui propose une offre variée et de qualité.

Le rôle du manager est prépondérant à ce sujet. Certes, il est convenablement formé à l’entretien professionnel ou de développement, mais il est surtout le premier à identifier les besoins et les appétences en formation de son équipe et le premier ambassadeur de l’offre formation de son entreprise.

Avez-vous pensé à l’outiller ? À lui fournir des teasers ? Un discours clair et attractif au lancement de chaque nouvelle offre ?

Et avez-vous pensé à cibler également les collaborateurs, à les inviter à consulter, voire mieux s’approprier, l’offre existante : affiche, e-mailing personnalisé, site…

Tout n’est pas dit, car marketer son offre, c’est aussi et surtout afficher une belle cohérence entre son discours et la réalité, c’est-à-dire le vécu des apprenants à travers leur parcours. Et c’est un challenge passionnant.

Susciter l’envie des collaborateurs à se former…

Au-delà de leur proposer des dispositifs de formation attractifs, il s’agit également de communiquer et d’animer la fonction Formation au cœur de l’entreprise.

 

Bâtir un réel plan de communication de l’offre Autrement !

IlluIsseo

Motiver Autrement !

 

C’est également conjuguer alliance et cohérence de la stratégie d’entreprise, et s’appuyer sur la démarche RSE dont la formation devient une filière incontournable.

Le digital à tout prix ?

Entretien avec Christophe Mollier, directeur des opérations ARC

 

Comment analysez-vous l’engouement des entreprises autour du digital ?

Le digital est présent dans nos dispositifs de formation sur mesure depuis un certain nombre d’années maintenant. Il est clair que le digital est un véritable levier pour réaliser des économies sur les budgets formation. Les technologies évoluent et les apprenants d’hier sont bien différents de ceux d’aujourd’hui ; ils souhaitent de plus en plus bénéficier de parcours individualisés et pertinents. Il faut donc rester en veille en permanence et innover en proposant des solutions pédagogiques dans l’air du temps… c’est notre job ! Mais attention, le digital est UNE solution, et non LA solution !

 

Qu’entendez-vous par là ?

Ces derniers temps, c’est la surenchère des nouveaux outils. Les entreprises sont très sollicitées par des offres alléchantes d’outils digitaux très attractifs.
Je suis toujours assez prudent car ce ne sont que des moyens (souvent d’ailleurs purement techniques) ; mais sont-ils toujours construits dans une logique apprenante ? Est-ce toujours efficace sur le plan pédagogique ? Le digital doit véritablement s’inscrire dans le cadre d’une offre blended combinant judicieusement différentes modalités d’apprentissage telles que le présentiel, l’accompagnement terrain par le manager, le partage entre pairs, etc.

 

Vous distinguez donc digital et pédagogie ?

Clairement, OUI. Le digital doit être au service de la pédagogie et non l’inverse. Nous devons garder en tête en permanence l’objectif à atteindre. La vraie question est-elle de se satisfaire d’un bon taux de connexion à un module e-learning par exemple, ou bien est-elle de s’assurer de la parfaite acquisition d’une nouvelle compétence éprouvée sur le terrain ?
Notre priorité, vous l’avez bien compris, est bel et bien de centrer nos réflexions autour de l’apprenant lui-même. Nous devons lui proposer des dispositifs habilement dosés d’ingrédients variés (digitaux ou pas d’ailleurs !), en étant vigilants à intégrer des messages savamment travaillés, suscitant la réflexion et le passage à l’action, plutôt que de lui proposer des contenus de masse standardisés qui ont une efficacité toute relative.

Des clés pour favoriser l’adhésion autour du digital

Soigner le design :

Les nouvelles générations y sont très attachées ! Afin de conforter l’appétence des collaborateurs  à l’utilisation des outils digitaux, il importe de proposer des designs pédagogiques et graphiques soignés, qui se doivent d’être parfaitement en phase avec les usages actuels.

 

Créer de la connivence :

Nous instaurons autant que possible des fils rouges ludiques sous format digital (web-séries avec comédiens, animatiques, sketchs…). Sur un ton parfois décalé, ce traitement  permet aussi de marquer les esprits et de favoriser les prises de conscience.

 

Faciliter l’accès :

Un accès à tous les niveaux : non seulement aux ressources elles-mêmes, bien sûr, pour éviter de se perdre et de perdre du temps, mais aussi quel que soit le support utilisé (PC, tablette, smartphone).

 

Impliquer les managers :

Le digital seul ne fonctionne pas ! Il n’est efficace que s’il est bien animé. Le rôle du manager est fondamental dans la réussite de  tout dispositif multimodal. Par son implication, la pertinence de ses feed-back et les outils adaptés que nous pouvons mettre à sa  disposition, il permettra au collaborateur de devenir acteur du  développement de ses compétences au fil du temps et de percevoir la réelle valeur ajoutée des actions de formation proposées !

 

main-like

Le Bien-être : Entretien avec Sylvia Colpaert

consultante en mise en place de dispositifs axés sur le Bien-être des collaborateurs en entreprise

 

Quels sont les enjeux et les attentes des entreprises quant à la mise en place de projets axés sur le Bien-être des collaborateurs ?
Les enjeux sont forts et stratégiques, dans la mesure où le Bien-être au travail est un corollaire à la fois de la culture d’entreprise et de l’image de l’entreprise à l’extérieur. L’action devra prendre en compte la totalité des flux de communication de l’entreprise.
Parfois, les attentes sont plus ciblées et favorisent un bénéfice direct pour les collaborateurs.
La multiplication de pédagogies cohérentes à travers des supports et/ou des médias divers permet d’inscrire des bonnes pratiques et des messages en profondeur.

 

Comment ARC répond à ces attentes ?
En prenant en compte l’objectif, la cible et les flux de communication les plus optimums.
Dans le cadre du projet stratégique sur le Bien-être, nous pouvons réaliser des ateliers sur la base du volontariat, permettant à chaque collaborateur de repartir avec un conseil Bien-être. Dans le cadre d’actions de formation ciblées sur une population, il s’agit essentiellement de formations apportant aux collaborateurs les bons gestes à adopter sur leur poste de travail. Ces actions sont généralement renouvelées d’une année sur l’autre.

 

Comment ces dispositifs sont accueillis dans les entreprises ?
Toujours favorablement car centrés vers les collaborateurs !

La Sécurité : Entretien avec Anne-Sophie Renault

consultante en mise en place de dispositifs autour de la Sécurité des personnes en entreprise

 

Quels sont les enjeux et les attentes des entreprises quant à la mise en place de dispositifs Sécurité ?
Nous pouvons évoquer deux types de dispositifs :
– les formations récurrentes et obligatoires
– les actions d’envergure, plus ponctuelles et à fort enjeu.
Concernant les formations récurrentes et obligatoires, les entreprises souhaitent avant tout faire passer des messages simples et clairs, tout en générant suffisamment d’attractivité pour toucher l’apprenant. Pour les dispositifs d’envergure, il est important d’impliquer, de mobiliser et de responsabiliser afin que les messages et les actions soient relayés dans toute l’entreprise.

 

Comment ARC répond à ces attentes ?
En s’adaptant comme toujours à la cible apprenante. Sur le thème de la sécurité, les images parlent d’elles-mêmes. Donc, nous travaillons particulièrement l’identité visuelle, à travers, par exemple, de la BD, des affiches, des learning games…
Les témoignages parlent beaucoup également, surtout ceux de pairs concernés par le sujet.
Enfin, pour impliquer, nous mettons les apprenants en situation virtuelle ou réelle, afin qu’ils développent les gestes et les actions adaptés à la situation.

 

Comment ces dispositifs sont accueillis dans les entreprises ?
Ils sont très bien accueillis, car l’apprenant est au cœur du dispositif. Nous utilisons aussi les leviers de la gamification, pour entraîner tout le monde dans le processus.

Comment créer un climat de bienveillance et de Bien-être pour mes collaborateurs ?

FORMER AUTREMENT !

• Une stratégie globale et cohérente permet  d’insuffler des prises de conscience collectives.
• Des actions de formation axées sur la posture managériale autant que sur les techniques  induisent une culture basée sur la bienveillance.
• Des parcours Métiers orientés sur des bénéfices collectifs et individuels.

 

MOTIVER AUTREMENT !

• J’implique toute la ligne managériale.
• Je pérennise les actions de formation managériale dans le temps.
• Je crée des outils homogènes et cohérents pour ancrer les repères visuels.

 

 

 

Comment veiller à la Sécurité de mes collaborateurs ?

FORMER AUTREMENT !

• La pédagogie inversée permet à l’apprenant d’enquêter sur des scènes virtuelles (chantiers, accidents du travail…).
• Les témoignages sensibilisent les collaborateurs sur les risques potentiels  et les bons gestes.
• Le storytelling (BD, vidéos, animatiques…) interpelle l’apprenant en le projetant dans  sa fonction et son quotidien.

 

MOTIVER AUTREMENT !

•  Je fais attention à la sécurité de mes collègues.
•  Je suis attentif à mon environnement de travail.
•  Je respecte les règles de sécurité.

Une expérience multimodale à la carte !

Afin d’aider les équipes pédagogiques à prendre du recul sur leurs pratiques actuelles et à réfléchir à des réponses combinant de manière harmonieuse et efficace différentes modalités d’apprentissage, d’accompagnement et de diffusion de la formation, nous intégrons tous les ressorts du blended.


5  1. Des autodiagnostics
À partir de questionnaires digitaux, le collaborateur se positionne sur ses pratiques et se responsabilise dans le développement de ses compétences.

2  2. Des étapes à la carte
Ces étapes sont déterminées en fonction des métiers concernés (concepteurs pédagogiques, animateurs…). Elles permettent de mettre en exergue les incontournables à connaître pour réussir son action de formation, quelle qu’elle soit.


1  3. Un espace de ressources digitales

Pour chaque étape, le collaborateur accède non seulement à des outils opérationnels (matrices, roadbook, planning modélisé, outil d’analyse des besoins…) mais aussi à des outils formatifs (fiches pratiques et pédagogiques, modules e-learning, animatiques…). Cet espace libre, qui peut s’enrichir au fil du temps, permet au collaborateur de se développer sur ses propres nécessités et au moment où il en a le plus besoin.

4  4. Des ateliers créatifs
Nous pouvons imaginer booster la créativité des collaborateurs sous la forme d’ateliers de partage favorisant la prise de recul, la production de nouvelles idées et l’innovation pédagogique. Ces ateliers peuvent s’imaginer tout aussi bien en présentiel qu’en distanciel et, dans tous les cas, dans une optique collaborative.

3  5. Un accompagnementde type « coaching »
Nous accompagnons aussi les équipes dans leur apprentissage sous la forme de coaching téléphonique et/ou visio (en individuel ou collectif) sur la base de leur premier projet de formation multimodale.

.
Nos objectifs

• Professionnaliser les équipes et les rendre expertes  dans leur métier
• Homogénéiser les pratiques et les compétences pédagogiques
• Booster la créativité des équipes, apte à favoriser l’innovation pédagogique
• Les amener à se challenger pour toujours rester en phase avec l’évolution des pratiques
• Créer une véritable identité pédagogique

 

 

 

 

 

Une formation innovante génère-t-elle à elle seule de la motivation ?

Vous pouvez créer l’action de formation la plus innovante qui soit, si celle-ci n’est pas accompagnée avant et après, le résultat peut générer de la déception pour le concepteur pédagogique.

avant

Nous insistons beaucoup auprès des équipes pédagogiques sur l’importance de créer le buzz avant chacune de leurs actions de formation, afin de générer l’envie et de motiver les collaborateurs à s’y inscrire. Pour ce faire, nous créons de nombreux teasings énigmatiques et interpellants sous différents formats (affiches, animatiques, clips…). Cette pratique permet de mettre les collaborateurs immédiatement en condition, ou de les plonger dans un univers surprenant qui suscite leur curiosité.


apres

Une action réussie est une action mesurable, et qui voit ses effets dans le quotidien du travail. Mesurer l’efficacité d’une formation est fondamental pour aider l’équipe pédagogique à capitaliser sur les expériences réussies et réajuster le tir sur certaines approches proposées. Cette analyse de l’efficacité du dispositif et des résultats obtenus permet aux équipes pédagogiques de se challenger et de se motiver toujours plus à proposer des démarches toujours plus innovantes.

.

motivation